banniere01

La paix économique un choix impossible pour les entreprises ?

Il faut dominer le marché, être meilleur que ses concurrents, mettre la pression sur ses équipes, mais qu’en est-il des risques psycho-sociaux ? De la contribution de l’entreprise à la société ? Certaines entreprises prennent l’initiative du changement. Sans attendre le moment idéal, elles mettent le cap sur la paix économique.

Depuis 2012, les entreprises regroupées au sein de la Chaire Mindfulness, Bien-être au travail et Paix économique (MBPE) contribuent à développer des approches économiques et managériales engagées pour le bien commun. L’épanouissement de toutes les parties prenantes est au cœur de leur préoccupation. Il n’y a pas de modèle, il faut oser, se lancer, essayer. La publication Envies de changer – Faire évoluer les attitudes au travail, premier pas de la communauté de pratique de cette chaire de Grenoble Ecole de Management (GEM) retrace les expériences menées entre autres par ARaymond, MMA,

Guerre et paix économique

Si la notion de paix économique est nouvelle, son contre point la guerre économique ne l’est guère. Maylis Besserie y a consacré une semaine d’émission dans Entendez-vous l’Eco sur France Culture.

Par contre, Dominique Steiler, titulaire de la chaire MBPE et auteur de Osons la paix économique, considère par contre l’entreprise comme un lieu possible d’inversion du paradigme guerrier. Un lieu où l’on peut agir sur le rapport que l’entreprise créé avec ses contributeurs internes et externes. Où l’on peut choisir sa manière de participer à la société dans laquelle on s’inscrit.

Le pouvoir disciplinaire de l’employeur

turn on 2933016 640L’exercice du pouvoir disciplinaire est délicat et parfois lourd de conséquences, qu’il s’agisse de contentieux ou de tensions sociales qui, au-delà de leur coût économique, ont souvent un coût social important. Seule une réelle politique disciplinaire, à la finalité claire et partagée, peut contribuer au bon fonctionnement de l’entreprise, quel que soit son modèle managérial.

Quels critères établissent le lien de subordination ?

Le lien de subordination, qui détermine l’existence d’un contrat de travail, se caractérise par « l’exécution d’un travail sous l’autorité d’un employeur qui a le pouvoir de donner des ordres et des directives, d’en contrôler l’exécution et de sanctionner les manquements de son subordonné »1. Pour déterminer si la relation de travail observée s’inscrit dans un lien de subordination, les magistrats vont apprécier le risque économique, les conditions matérielles d’exécution du travail et l’autorité réelle de l’employeur. Le risque économique consiste d’une part à assumer les différents frais et charges relatifs à l’exercice de l’activité et les pertes en cas d’activité insuffisante ou d’impayé et, d’autre part, à récolter les profits que peut générer l’activité. En application de ce critère ont été considérés comme relevant du statut de salarié, parce qu’ils n’assumaient aucun risque économique, le chirurgien-dentiste effectuant un remplacement d’un confrère moyennant une rémunération non proportionnelle aux honoraires perçus, le pharmacien remplaçant un confrère percevant une rémunération forfaitaire, ou encore des mandataires qui « n’assumaient aucun risque économique, leur activité étant contrôlée selon un échéancier de surveillance, les titres de paiement étant encaissés par la société » 2.

Retrouvez l’article complet de Jacques Uso, associé de Lawsen Avocats Droit social et Relations sociale - et membre de la chaire, paru dans le numéro #46 d’Office et Culture et sur le site de Lawsen Avocats.

1 Cass. soc., 13 nov. 1996, no 94-13.187
2 Cass. soc., 4 nov. 1987, no 85-18.421, Cass. soc., 5 oct. 1989, no 86-15.574, Cass. 2e civ., 13 déc. 2005, no 04-18.104

Pourquoi il ne faut pas se réjouir trop vite du retour de la croissance

Hugues Poissonnier - The Conversation

Reprise ? VisualHunt
Reprise ? VisualHunt

Les chiffres sont clairs : la croissance européenne atteint actuellement des niveaux que l’on n’avait plus observés depuis dix ans, niveaux supérieurs même aux prévisions récentes les plus optimistes. Pourtant, les caractéristiques de cette croissance, plus encore que les risques qui pèsent sur elle, incitent à associer un peu de prudence à la légitime satisfaction.

La bonne nouvelle : Une croissance bien partagée au sein de la zone euro

Les dernières prévisions de la Commission européenne établissent la croissance à 2,2 % du PIB en 2017, corrigeant les prévisions précédentes (datant du printemps dernier) de 1,7 %. La correction est énorme et semble justifiée. L’intérêt de la Commission n’est certainement pas de gonfler les chiffres au moment où son discours vise, plus que jamais, à amener les États membres à poursuivre les efforts de réduction des déficits et à éviter tout laxisme dans ce domaine.

La pertinence du taux de croissance pour mesurer la bonne santé économique d’un pays reste relative, comme nous l’avions déjà évoqué.

Thermocompact rejoint la chaire

 L'entreprise Thermocompact a rejoint la chaire qui compte désormais 12 partenaires.

Thermocompact

Thermocompact se consacre à deux métiers, le revêtement de surface par métaux précieux et les fils spéciaux de haute technicité destinés aux industries du photovoltaïque, de l'électronique et des lampes LED. Sur un marché mondial en constante évolution, Thermocompact réalise chaque année de nouvelles avancées pour répondre aux attentes de ses clients industriels dans de nombreux secteurs d’activités (automobile, aéronautique, spatial, connectique, mécanique de précision,…).

 

Page 1 sur 21

Plaquette de présentation

Anonymous Paper 3 icon 800px

 

 

Film de présentation

camera 01

 

 

 

Abonnez-vous à la Newsletter

docs 800px

 

 

L'équipe

equipe20

 

 

beandeau partenaires test3 nov17

Participer à une économie humaine et créatrice de valeur

Contact - Mentions légales - Plan du site

CONTACT

Caecilia von Hildebrand - Chargée de projet événementiel et communication - Tél.: +33/4 76 70 64 81 - Mail

© 2017 GEM - Chaire Mindfulness, Bien-être au travail et Paix économique. Tous droits réservés.